La photographie d’art ?

Un coucher à Ouled-Khodeir Béchar Algerie
 Photographie : Ahmed Azzouz 
   L’arrivée des appareils photos numériques a totalement changé la façon dont on prend des clichés. Aujourd’hui, n’importe qui peut prendre de belles photos, sans pour autant posséder des connaissances accrues en art.
   La photographie artistique est généralement bien plus profonde qu’une simple photographie numérique d’un paysage urbain ou une photo portrait de l’un de ses proches. Comme tout art, la photographie cache des messages plus profonds qu’en apparence.
Voici donc quelques critères qui font la différence entre la photo d’art et la photo classique :
  • L’image démontre la vision artistique du photographe professionnel,
  • La photo artistique exprime une idée, une émotion ou un message,
  • La photo artistique démontre une grande technique photo,
  • Les oeuvres d’art peuvent s’exposer en galeries, contrairement aux photos standards,
  • Le photographe artiste a un objectif bien précis (démontrer un phénomène, provoquer l’audience …).
   
Effet miroir naturel sur une photo
  Photographie : Ahmed Azzouz  
      Il faut donc bien distinguer le photographe amateur de l’auteur photographe : tandis que le premier veut simplement s’entraîner à la photographie usuelle, le second a un but plus professionnel et tend à vendre ses photos.
Art et photographie sont étroitement liés : plus qu’une simple activité de loisir, la photographie peut permettre à l’apprenant de se lancer dans le métier de photographe professionnel et vivre pleinement de sa passion artistique.


 

 
 

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Mohamed Rochd samedi, 27 January 2018 14:08 Posté par Mohamed Rochd

    Présentation de l'expo
    Il m'est particulièrement agréable de présenter le travail de Mr Ahmed Azzouz D'une part parce qu'il est un photographe étant né et ayant vécudans la région qu'il nous présente : à savoir ce que l'ancien découpage administratif appelait justement Saoura Essoufla (la Basse Saoura) et d'autre part parce qu'il représente cette génération postindépendance qui a grandi durant les 20 premières années de cette période et a donc bénéficié de cet enseignement bilingue qui a donné d'excellents cadres et qui à été si vite et injustement supprimé dès les années 80 au profit de cette arbisation bâclée et trop rapide dont les conséquences néfastes se font encore sentir. Le pays s'est donc coupé d'un bilinguisme fécond qui eut été la meilleure parade contre l'intégrisme dévastateur des années 90.
    L'œuvre d'Ahmed Azzouz, photographe amteur, reflète cette culture qui a assimilé le duble héritage de l'algerie : son regard moderne lui permet d'être sensible à la dichotomie de la société : exigence d'un regard critique sur son environnement, célébration d'un certain romantisme, prise en compte de la société traditionnelle à travers un regard critique et en meme temps bienveillant. D'où ces vues sur le pays sur le cadre naturel qui se trouvent magnifiées par son approche distanciée : la terre les palmiers, le ciel sont célébrés avec justesse et pertinence. Comme pendant, de la nature, ces portraits divers qui célèbrent et magnifient les plus humbles, ceux qui ont rarement droit à l'expression et qui se taisent le plus souvent. Toutes ces photographies chantent la terre et les habitants de la saoura : pays attachant dont le spectateur ressent les aspects évocateurs.
    Pour le découvrir, vous pouvez le parcourir mais ici, il vous est offert à travers les choix d'un de ses enfants qui exprime un amour pour sa terre. Contemplez les photographies d'Ahmed Azzouz et vous serez sensible à la poésie de ces vues qui sont une invitation à découvrir le coin de ce Sahara ensorceleur, enchanteur de la morne splendeur dont vous pouvez devenir, comme moi, un fils adoptif.

    Mohamed Rochd, docteur en lettres

  • Lien vers le commentaire Ben djelloul dimanche, 14 January 2018 00:32 Posté par Ben djelloul

    À l’heure du multimédia et de la consommation de masse d’images, la photographie contemporaine s’impose comme LE médium de prédilection et parvient alors à placer le photographe sur un piédestal, en lui attribuant un statut bien particulier. En effet, un double rôle lui est attribué puisqu’il vient se placer en tant que témoin, mais aussi en tant qu’acteur à part entière.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

VISITEURS EN LIGNE

Nous avons 6 invités et aucun membre en ligne

PHOTOGRAPHE ARTISAN

PHOTOGRAPHE A.AZZOUZ